Par le beau à l’Eternel 3

Vivre les mains ouvertes !

Aujourd’hui, je vais laisser Anne Marie vous parler, depuis le Pérou, de ce que signifie vivre les mains ouvertes, ces mains d’argile qu’elle a fabriquées. Et je vous précise qu’elle a une très mauvaise vision, conséquence d’une maladie dégénérative appelée rétinopathie pigmentaire.

« Et si nous nous arrêtions pour contempler ces deux mains ? Nous ne sommes pas tellement habitués à voir nos mains ainsi, et encore moins à vivre les mains ouvertes. Souvent, au cours de la journée, elles sont plutôt fermées sur le téléphone portable ou en train de travailler activement, occupées à 1000 choses. Si nous devions laisser cette image nous interpeller… Que suscite-t-elle en nous ? Je pense qu’elle veut nous rappeler quelque chose de très profond et de très simple : notre nature.

Nous sommes des êtres très pauvres qui ont besoin d’ouvrir les mains chaque jour pour recevoir la vie, l’existence, la force et toute la grâce que Dieu veut nous donner pour affronter ce que nous avons à vivre. En fin de compte, cela nous rappelle que tout est un don : qu’est-ce que j’ai que je n’ai pas reçu ? Tendons donc la main et essayons de nous souvenir de ce que nous avons reçu jusqu’à aujourd’hui. Je pense que c’est impossible parce que ce serait trop. Mais laissons remonter à la surface ce qui vient à nous. C’est la grâce.

Ainsi, rappelons-nous aussi une autre vérité. Tout ce que nous avons reçu, nous pouvons le rendre. C’est aussi notre nature. Notre vie prend tout son sens lorsque nous savons tendre la main pour donner, pour transmettre ce qui nous a été donné gratuitement. Nous sommes des transmetteurs de quelque chose qui ne nous appartient pas.

Au fond, nous ne cessons de donner et de recevoir, comme s’il s’agissait de la respiration la plus profonde de notre être. Donner et recevoir ce qui me fait vivre, ce qui me rend heureux. Et aussi ce qui me soutient et me donne un sens ; ce que je suis le seul à pouvoir donner parce que Dieu m’a créé tel que je suis pour cela ».

Quelle grande sensibilité et quelle beauté pour exprimer notre être de créature, qui a besoin de recevoir et qui, en même temps, est grand pour donner.

Et vous, qu’avez-vous reçu et qu’avez-vous à donner ?

Ana Palma SEMD Philippines

 

Gema Garcia FerreraPar le beau à l’Eternel 3