La compassion est prophétique !

Dieu m’a donné une feuille de route au début de cette

3 novembre, 2020
  • 0
  • Pérou

Dieu m’a donné une feuille de route au début de cette année : Vivre la compassion, cette compassion qui a fait de Jésus un frère, un missionnaire et un proche. Je n’avais aucune idée que nous allions être confinés un mois plus tard. Et moins encore que la covid rendrait visite à de nombreuses familles de la région et à de nombreuses connaissances, entraînant la mort d’amis et de membres de la famille avec des conséquences qui, parfois, ne disparaissent pas si rapidement. Maintenant, dans les derniers mois de l’année, je regarde en arrière et je vois comment cet appel à la compassion a été comme un écho répété chaque semaine. Indirectement ou explicitement, il y a toujours eu quelqu’un qui m’a supplié : « Aie compassion de moi, aide-moi pour que je puisse croire que Dieu est spécialement avec nous dans cette période difficile de la vie. »

Comme la compassion est prophétique !

Non pas parce que tu cries sur les toits plein de paroles remplies d’espoir, mais parce qu’il s’agit d’écouter beaucoup et patiemment les autres et Dieu afin de construire des ponts entre leur douleur et sa tendresse.

Prophétique parce que c’est un signe de l’engagement de Dieu envers nous. Percevoir la douleur de Dieu quand l’homme souffre, avec seulement l’éloquence de la douce brise d’affection et de respect. C’est un soulagement, sans la verve des trompettes, soutenu par la Résurrection à laquelle participe tout ce qu’Il aime.

La compassion t’amène à percevoir que la vie est un bien inestimable, lorsque tu sens que la mort est une épée de Damoclès qui menace tes rêves et tes joies.

Elle t’inspire à discuter avec Dieu en ouvrant ton cœur, alors que tu aimerais surmonter ton chagrin de manière aseptisée parce qu’on t’a convaincu qu’il faut être fort et froid face aux problèmes de la vie. Si la résignation te gêne, allume le désir de te battre.

Elle te fait croire que ton histoire a beaucoup à dire, même si dans le deuil tu sens qu’un chapitre de ta vie se termine et que tu aurais voulu continuer à l’écrire et à l’écrire.

La compassion est une prophétie comme l’expression de la joie et de l’orgueil de Dieu pour le fils qui quitte ce monde et dont la vie en valait la peine. Et une expression de fierté et de tendresse envers ceux qui restent avec une immense nostalgie mais avec un grand vote de confiance en Dieu et en la vie.

Ces jours nous donnent, à vous et à moi, l’occasion de peser entre nos mains l’héritage de sagesse et de force vitale de nos défunts, de nous sentir privilégiés d’avoir coïncidé un court ou un long moment avec eux et de leur rendre un hommage reconnaissant. Ceux qui ont eu la confiance de me permettre de les accompagner dans leur douleur cette année m’ont rappelé à quel point c’est important.

M. Carmen Izquierdo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gema Garcia FerreraLa compassion est prophétique !