Discernement ou vocation, la parole aux étudiants

Les étudiants de l’aumônerie de Valenciennes continuent à se retrouver chaque semaine par visio. Lors de la dernière réunion ils ont approfondi l’Exhrotation du Pape François, Christus vivit, adressée aux jeunes. Deux thèmes possibles étaient proposés : « la grande annonce aux jeunes » et « le discernement et la vocation ». Le choix s’est porté sur le deuxième, étonnant pour des jeunes qui en général ne veulent pas entendre parler ni de vocation, ni du discernement. 

Rien de plus faux ! Ils étaient ravis d’entendre les paroles encourageantes du Pape sur le sujet et son invitation à ne pas reoncer à leurs rêves… La vie est trop courte pour ne pas se battre pour ce que l’on veut...

Quelques paroles des étudiants :

« J’ai vraiment aimé les textes que l’on a étudié. Chaque topo est bien préparé et je sens qu’ils me rapprochent pas à pas du Christ » (Victor, étudiant en Design Produits).

« Pour moi, ce qui m’a le plus aidée c’est de voir le travail comme vocation : « [Le travail] est l’expression de la dignité humaine » ; et aussi le fait que la vocation était un don exigeant : « Tu dois mettre beaucoup en jeu, tu dois risquer ». Pour Florentin, mon copain, c’était la vocation au mariage. Comme dit le Pape : « J’aime à penser que deux chrétiens qui se marient ont reconnu dans leur histoire d’amour l’appel du Seigneur, la vocation à faire de deux personnes, un homme et une femme, une seule chair, une seule vie » (Élina, étudiante en Droit).

« Lors de la formation de mercredi ce qui m’a le plus particulièrement touchée, aidée, c’est d’apprendre que l’on pouvait partager des moments avec Dieu, faire fructifier notre amour de manière individuelle au delà du collectif. En effet, j’avais une image très collective du partage de la foi, en me disant qu’il était forcément nécessaire d’aller à l’église pour pouvoir échanger avec Dieu. Ainsi j’ai appris qu’il était également possible de communiquer et d’échanger avec lui à chaque moment du quotidien. Qu’il était possible le matin de prendre 10 minutes et que cela me permettait d’approfondir ma relation avec lui » (Maeva, étudiante en Droit).

Gema Garcia FerreraDiscernement ou vocation, la parole aux étudiants